Pages Insulaires

30 mai, 2013

Facebook de Julien Azam

parterreverbal @ 9:22

Anatomie d’une chimère de Julien Azam

Un petit livre publié en ce début d’année 2013 aux éditions Les réveilleurs de la nuit au prix de 11 euros.

Tout le monde connaît ce site sur lequel des millions de personnes sur la planète ont créé leur page !!!  Mais qu’est-ce que Facebook sinon une entreprise capitaliste qui « convoite les données privées de ses utilisateurs pour en tirer profit auprès des annonceurs publicitaires… » et comme la part du gâteau est importante « on comprend mieux pourquoi Facebook se comporte comme un bandit » !!?? Autre point, celui de l’intérêt communautaire de ce site. Il serait simple de croire que, par ce média, les amis de vos amis soient vos amis et que les amis qui le sont soient de véritables amis ! Ceci pour dire que le terme « amis » est détourné de son sens profond et que dans la « vraie vie », les amis sont rares. Il s’agit donc ici de relations intemporelles et virtuelles. En effet « les sites comme Facebook ne peuvent que renforcer les difficultés et produire de la séparation, générant en cela une toute nouvelle forme de l’amitié », laquelle se présente comme «  des simulacres d’amis, de petits paquets d’images et d’informations sans saveur, qui ne ressemblent pas plus à mes amis qu’un jeu de cartes à des personnages réels » (in La bataille pour le droit à l’oubli de Jeffrey Rosen cité par Julien Azam). Ne l’oublions pas, le monde capitaliste nous entoure et Facebook en fait partie. Ce petit jeu, qui semble ludique, de converser, d’échanger des fantaisies, des banalités cache une autre réalité, celle de l’esclavage intellectuel car « La propriété de soi se désagrège et en cela, Facebook, d’instrument totalisant ayant pour vocation de réifier l’ensemble de la vie sociale des individus, devient un outil totalitaire. » Par ailleurs, il a été dit que Facebook avait été à l’origine de la mobilisation des foules pour les révolutions du printemps arabe ! Quoi de plus ridicule !! Comme l’écrit très justement Julien Azam : « L’absence de connaissances historiques et stratégiques explique pour partie la présentation fallacieuse du rôle de Facebook et autres réseaux sociaux, (…) par les médias français (…). Pour affronter le pouvoir en place, (…) il ne suffit pas de rester devant un ordinateur. ». J’ajouterai qu’en 1789, il n’y avait rien de tout cela et la plus importante révolution du monde occidentale eut lieu avec les conséquences que l’on sait !!!

Pour conclure, j’inviterai les lecteurs de ce blog, ainsi qu’à tous les utilisateurs de Facebook d’acheter ce livre. Ces derniers ne doivent pas oublier que leurs données personnelles ne sont jamais complètement effacées du site et que lorsqu’ils s’indignent du flicage dans la vraie vie dont ils sont victimes avec les caméras, les contrôles etc., Facebook participe à ce contrôle permanent exercé sur les populations ; et je laisse pour terminer la parole à Julien Azam « Les réseaux sociaux et autres sites communautaires, compris naïvement (je souligne) par certains comme des espaces de pure liberté où les imaginaires individuels et collectifs peuvent se féconder (…) ne sont donc au final qu’un moment de plus de l’existence dévolu au spectacle » !!!

Laisser un commentaire

passionbulgarie |
aboubakry |
ECOLE NORMALE DE FILLES D'O... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE
| Ma classe maternelle 2008/2009