Pages Insulaires

  • Accueil
  • > Lettre à Madame Raquel Garrido (qu’elle ne lira pas!)

11 octobre, 2017

Lettre à Madame Raquel Garrido (qu’elle ne lira pas!)

parterreverbal @ 13:27

Depuis la dernière campagne présidentielle, vous avez été propulsée sur le devant de la scène médiatique, au même titre que certains des représentants de la France Insoumise. Cette médiatisation était en soi méritée, selon le constat que vos idées ouvraient une brèche dans le conformisme ambiant et éveillait dans l’esprit des téléspectateurs un intérêt particulier. Cette remarque vaut, évidemment, autant pour vous que pour vos amis. Plus récemment, d’autres visages de votre mouvement se sont imposés également, continuant à défendre avec ardeur et conviction le programme de votre mouvement.

 En ce qui vous concerne, vous avez le verbe clair, la parole aisée et savez faire entendre vos arguments ! Les éloges à votre égard viennent autant de vos soutiens que de vos contradicteurs. Ainsi, les médias ont senti que vous étiez un atout pour leur publicité, ce que vous avez fait remarquer au cours d’un interview, suite à votre recrutement par la chaîne C8 pour figurer dans l’émission « Salut les terriens ! ».

 Quel est le but de cette émission ? En quoi son contenu peut-il intéresser le téléspectateur ? D’abord, revenons sur ce titre « Salut les terriens ! ». Il me semble autant offensant que moqueur, voire d’un mauvais goût malgré son aspect, a priori, amical que l’on croit discerner en l’entendant pour la première fois ! En effet, il suggère que, du haut de ce piédestal télévisuel, l’animateur, aussi vulgaire que creux, vos collègues de divertissement et vous-même, regardiez les téléspectateurs avec une certaine condescendance. Ces accros de la télévision buvant les paroles de celui-ci ou de celle-là et applaudissant ou riant à la moindre remarque, non pas subtile, intelligente ou pleine de sagacité, mais simplement dérisoire et agressive envers le concurrent, pourtant censé être du même bord médiatique ! Ce jeu, cette farce est d’autant plus affligeante qu’elle laisse croire à la spontanéité de la joute verbale, alors qu’il n’en est rien ou si peu. Nous savons que les enregistrements ont lieu en avance et que ce qui pourrait se montrer hors ligne est gommée. Mais je vous l’accorde, ce fait n’est pas rare dans le monde de l’audiovisuel !

 Nous sommes donc ce panel de terriens attendant dans la plus profonde ferveur vos saillies verbales ! Auriez-vous une quelconque parole divine ou universelle à nous délivrer qui nous aurait échappé !? Je ne m’adresse pas à vous, personnellement, mais vous y contribuez et ce fait me semble dommageable.

 Je prise assez peu la télévision et les émissions de ce genre et malgré l’indifférence que j’ai à leur égard, j’en perçois des échos. J’ai regardé ce magazine auquel vous participez. Il m’a semblé être à l’image de ce que véhicule ce média en général ! A priori, et j’en conviens, le but du média est de vouloir rendre plus intelligent le peuple (un ancien directeur de TF1 le disait !) dont je fais partie ! Bien entendu, aucun d’entre vous ne fait partie d’une certaine catégorie de penseurs, d’intellectuels, ce mot tant galvaudé, dont pour moi, Jean-Claude Michéa, Serge Latouche, Danièle Linhard, Monique Pinçon-Charlot, Daniel Bensaïd, Vincent Cheynet, Angélique et François Del Rey, Rafaële Simeone Marc Dufumier etc. font partie, lesquels sont, vous en conviendrez, hors du circuit médiatique !

Je me suis ainsi demandé pour quelle raison une femme telle que vous, avec des idées politiques rigoureuses, défendant l’idée d’une autre société, d’une autre république, êtes venue faire dans une telle mascarade ? La question est sans intérêt pour vos ami(e)s que je ne connais pas, comme Natacha Polony dont on se demande quelle boussole la dirige ? Je sais que vous avez déjà répondu à cette question et Monsieur Jean-Luc Mélenchon est même venu à votre secours dans une lettre. Certes vous dites que ce canal médiatique vous permet de défendre vos idées et celles de la France Insoumise, que votre liberté de parole est respectée ! Un argumentaire sans fondement et pour le moins léger, je m’en excuse, eu égard à la société libérale-libertaire dans laquelle nous vivons !

 Le loup capitaliste vous a permis d’entrer dans sa tanière et saura vous contraindre à partager ses vues sur les brebis que nous sommes. Il diluera au fur et à mesure du temps votre capacité médiatique à vous faire entendre, car votre voix va devenir inaudible, décalée. Ses chiens seront à vos trousses en vous harcelant personnellement (ce qui ne manque pas d’être le cas en cette quinzaine !). Vous ne devez pas savoir, a priori, malgré les idées que vous prétendez défendre, que le capitalisme se fait fort de récupérer tout ce qui gravite autour de lui, ou ceux qui croient en toute impunité partager son lit en voulant le dénoncer ! Quelques-uns, jeunes imbéciles comme le disait un chanteur, sont devenus des serviteurs fidèles et corrompus du capitaliste, maître des lieux.

 Si vous pensez détenir une vérité délivrez-la par vous-même, en utilisant vos propres moyens ! Certes, peut-être sera-t-elle moins entendue, mais ceux qui l’écouteront sauront à qui ils ont affaire !

 Par ailleurs, en participant à cette émission, vous êtes coupable de deux faits majeurs : le premier concerne votre responsabilité en tant que citoyenne, car vous aidez au développement du capitalisme par la notoriété qui vous est donnée médiatement et le surcroît d’annonces publicitaires que votre bienheureux patron encaissera grâce au « buzz » créé par votre présence  ; le second est que vous contribuez à la pollution de la planète car qui dit accroissement du capitalisme, dit augmentation de la pollution ! N’est-ce pas cela que vous combattez ? Ou peut-être n’ai-je pas compris le sens de votre démarche ?

On ne partage pas le lit du loup, celui du capitalisme sans en subir les conséquences ! N’avez-vous pas en tête que le libéralisme libertaire a rendu l’homme dépendant de la machine, lui supprimant petit à petit tout esprit critique ?! L’illusion de dire, de porter une parole, est un leurre, car le capitalisme « ramasse » comme mousse tout ce qui se trouve sur son passage et ce ne sont pas vos plaidoiries dans cette émission qui le feront tomber ! Le capitalisme ne partage rien et la seule lutte qui compte est celle de la rue quand les idées ont fait leur chemin. Je ne pense pas que vous empruntiez le bon ! Et je crois que la première chose essentielle et vitale à effectuer, si demain avec vos amis vous preniez le pouvoir, ce serait de fermer les postes de télévision et de couper les flux d’internet ! Mais si cette tâche vous semble impossible à entreprendre, et souhaitiez revenir dans ce qui me semble le plus à même d’aider le monde, dans lequel se débattent les terriens que nous sommes, ce serait de lire ce livre auxquels maints véritables intellectuels ont participé : « Le progrès m’a tuer ! » !

Laisser un commentaire

passionbulgarie |
aboubakry |
ECOLE NORMALE DE FILLES D'O... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE
| Ma classe maternelle 2008/2009